• 01.01.2013
  • Zurich-Basel Plant Science Center
  • Swiss Biodiversity Forum
  • Accademie svizzere delle scienze
  • Foglio informativo

Les Alpes envahies par l’aulne vert (2013)

Factsheet: L'aulne vert

Les buissons d’aulnes verts envahissent à vitesse grand V les pâturages d’alpage laissés à l’abandon. Résultat: un recul massif de la biodiversité, une acidification marquée des sols et une vulnérabilité accrue à l’érosion et aux avalanches en comparaison avec une surface reboisée. L’Académie suisse des sciences vient tout juste de publier une fiche d’information dans laquelle elle attire l’attention sur la sérieuse menace qui pèse ainsi sur les Alpes.

Pour des raisons économiques, l’agriculture délaisse de plus en plus les régions montagneuses. Elle laisse ainsi libre cours à la propagation d’une plante qui pousse naturellement dans les couloirs d’avalanche et les lits des torrents: l’aulne vert. Cet arbuste envahit chaque année plusieurs centaines d’hectares d’alpages laissés à l’abandon et se propage ainsi trois à quatre fois plus vite que la forêt. Pourtant, la couverture végétale originelle de l’Arc alpin est bien la forêt.
L’envahissement de zones entières par l'aulne vert en monoculture entraîne un certain nombre de conséquences négatives. La couverture par les aulnes verts est si dense qu’il leur suffit de coloniser la moitié d’une surface pour diviser par deux la diversité végétale présente sur cette dernière. Leur avancée entraîne également une raréfaction des insectes et des oiseaux, sans oublier une acidification des sols. La propagation de l’aulne vert accélère en outre le changement climatique. Les populations d’aulnes verts libèrent 35 fois plus de protoxyde d’azote («gaz hilarant») que les prairies. Le protoxyde d’azote est un gaz à effet de serre extrêmement puissant.
Dans la Constitution fédérale, la Suisse s’est engagée à entretenir le paysage rural traditionnel. Aussi, la politique agricole 2014-2017, qui n’a pas encore été adoptée, comprend des incitations visant à préserver les pâturages alpins. Toutefois, selon une étude de l’Agroscope, les mesures planifiées s’avèrent insuffisantes. Propager la pâture par des chèvres et des moutons d’Engadine, une race rustique, apporterait une réponse particulièrement efficace. Ces animaux dévorent en effet les pousses et les écorces d’aulne vert, entraînant ainsi la mort de l’arbuste et l’empêchant de former des rejets de souche.

Anno: 2013

Tags

  • Argomenti
    • Biodiversità (183)
    • Scienza (110)
    • Scienze ambientali (90)
    • Scienze della Terra (90)
    • Ricerca (71)
    • Altri risultati
  • Organizzazioni
    • Platform Geosciences (68)
    • Accademie svizzere delle scienze (60)
    • Swiss National Science Foundation (42)
    • Swiss Biodiversity Forum (40)
    • SSA (38)
    • Altri risultati

Zurich-Basel Plant Science Center

Swiss Biodiversity Forum

Accademie svizzere delle scienze

Illustrazione Teaser Portale Biodiversità

Biodiversità

La biodiversité comprend la multiplicité et la variabilité des organismes et des écosystèmes dans lesquels ils vivent. Cette fantastique diversité du vivant rend notre terre unique et permet en même temps la vie et la survie de l’humanité. Depuis les années 1980, la biodiversité se trouve de plus en plus au centre des préoccupations de la science. Là-derrière se cachent une multitude de thèmes, disciplines, données, experts et institutions. Ce portail internet explique ce qu’est la biodiversité et comment les espèces, groupes d’espèces et écosystèmes se portent en Suisse. Il permet aussi de s’orienter sur la recherche, l’observation, le recensement et les possibilités de formation et de formation continue en rapport avec la biodiversité dans notre pays.