Ricerca

Une recherche agronomique publique forte est nécessaire afin de mettre à la disposition de l’agriculture des plantes cultivables de manière durable. Ce faisant, les droits sur les variétés sélectionnées restent entre les mains des pouvoirs publics.

La biotechnologie végétale en Suisse

Des scientifiques exerçant dans les instituts de recherches publics en Suisse ont développé une série de plantes génétiquement modifiées (GM), qui pourraient devenir de plus en plus significatives pour l’agriculture – particulièrement en Afrique et en Asie. De plus, entre 2007 et 2012, le Programme national de recherche PNR 59 intitulé «Utilité et risques de la dissémination des plantes génétiquement modifiées» a été mis en œuvre.1

Alors que des recherches sur la biotechnologie des plantes sont menées avec succès dans les laboratoires et serres suisses, les essais en plein champ avec des plantes GM sont encore extrêmement difficile à réaliser dans notre pays.

> Pour plus d’informations sur les projets des groupes de recherches suisses

> Pour plus d’informations sur les essais en plein champ

Nouveaux critères de sélection et nouvelles méthodes

Actuellement, une nouvelle génération de plantes GM est en cours de développement. Ce faisant, ce ne sont plus qu’uniquement des caractéristiques comme la tolérance aux herbicides et la résistance aux ravageurs (toxine Bt) qui sont au premier plan, mais de nouvelles caractéristiques telles que :

  • des plantes ayant des mécanismes de défense renforcés et propres à la plante
     
  • des produits de récolte enrichis avec des substances nutritives essentielles
     
  • moins de substances indésirables telles que toxines ou allergènes dans les produits de récolte
     
  • des plantes adaptées à la sècheresse, la chaleur ou aux inondations
     
  • des racines optimisées quant à leur absorption de substances nutritives

Les chercheurs se servent pour ce faire – outre des méthodes traditionnelles du génie génétique - de nouvelles techniques qui ne laissent plus que peu ou plus aucune ADN atypique dans la plante cultivée.

> Pour plus d’informations sur les nouvelles méthodes de sélection

Références

(1) Programme national de recherche PNR 59. Utilité et risques de la dissémination des plantes génétiquement modifiées. Lien

 

Essais sur le terrain

Travail de recherche sur un champ avec du blé génétiquement modifié à Reckenholz près de Zurich dans le cadre du PNR 59. Photo: B. Senger, Université de Zurich.

Les expériences faites en plein champ sont essentielles pour la recherche et la culture sélective des plantes

Des variétés génétiquement modifiées potentielles pour la Suisse

Kartoffeln mit Resistenz gegen Kraut- und Knollenfäule

Certaines variétés génétiquement modifiées pourraient contribuer à une agriculture durable en Suisse.